De formation sportive et scientifique, sa vie l’a amené à se découvrir un goût prononcé pour la culture, le savoir et notamment sur le fait de les transmettre, les partager… c’est ainsi qu’il a œuvré dans le secteur social et culturel de nombreuses années semant des graines de différentes natures dans divers environnements avec son savoir vivre et son savoir être ; le cœur sur la main, la tête bien remplie…

Au cours de ce voyage, le monde a évolué, les personnes ont changé, les schémas se sont transformés, et il a modifié son cap et sa philosophie, s’orientant vers autre chose de plus abstrait : l’art, en gardant les pieds dans l’eau et l’esprit vers le ciel.

Atomludik est né ; un peu de science, un peu de pédagogie, de la créativité, du lien, du partage et beaucoup de conscience… cette indépendance lui a permis de préserver l’essentiel qui l’animait et d’expérimenter une kyrielle de processus créatifs et d’innover des concepts pédagogiques, d’inventer du nouveau…

Sa carrière s’est lancée calmement et naturellement. En outre, Atomludik a la chance de pouvoir, à travers ses médiums de prédilection (le spray, l’aquarelle, le numérique, la matière, l’écriture, …), transmettre autrement, créer du lien, animer et éveiller les divers lecteurs, spectateurs, citoyens, sur le monde qui les entoure et amener leur regard là où il ne porte pas…

Le système absurde qui nous régit et le temps qui passe ont focalisé son attention sur l’essentiel à ses yeux et à toute vie : l’air et l’eau et la richesse et la fragilité de ses peuples. C’est ainsi que sont nés ses Street fish ou Homeless bird , œuvres signatures, singulières, originales, défendant le vivant en s’invitant dans le monde de l’homme pour y trouver refuge, entre vie et mort… l’interpellant sur son lien à la nature, ses agissements, sa sagesse ou sa conscience !

En bref, Atomludick, c’est des lignes, des couleurs, des mots, du sens, de l’esthétisme, de la poésie, de la philo, du beau et propre ou pas, le tout bon pour le cœur, l’esprit et la « pachamama » !