Jinks Kunst est un artiste urbain franco-suisse né en 1976. Il vit et travaille à Nantes.

Son adolescence est marquée par la culture hip-hop et par celle du skate. Magazines, fanzines, pochettes de disques l’amènent à découvrir les graffs et les illustrations d’artistes comme Lazoo ou Mode 2.

Il s’essaie d’abord au lettrage graffiti, et au fil des années sa pratique devient multidisciplinaire : collage d’affiches et de stickers, peinture, land art, photographie, détournement de panneaux de signalisation. Il travaille sur différents supports : murs, bois, plateaux de skate-board, disques vinyle, etc.

En 2006, Jinks Kunst se lance dans le pochoir. C’est une véritable révélation et une passion dévorante qui ne le quitte plus. Ses réalisations sont toutes faites mains. Ainsi, armé d’un cutter, il cisèle avec minutie pendant des heures des œuvres grandeur nature s’inspirant de l’actualité, de la politique, de la littérature, des cultures urbaines ou encore de la vie animale.

Régulièrement exposées depuis le début des années 2000, en France comme à l’étranger, ses œuvres sont aussi présentes dans diverses collections privées, et reproduites dans plusieurs ouvrages internationaux consacrés au Street Art.

Intervenir dans les rues du globe est une nécessité pour Jinks Kunst. Ses pochoirs, affiches, stickers, peintures sont visibles sur les murs et panneaux de signalisation de plus 30 pays d’Europe, d’Afrique, d’Asie, et d’Amérique du Sud.

Ses voyages sont toujours l’occasion de longues marches pour découvrir les bons murs, les bons panneaux. Ils sont riches en rencontres avec les populations locales. Pour Jinks Kunst, l’art urbain est un moyen de créer des liens avec les habitants des pays qu’il explore, de s’engager dans des actions (souvent bénévoles) auprès de publics (bidonvilles, camps de réfugiés, quartiers ouvriers, écoles) n’ayant pas ou peu d’accès à cette forme d’expression culturelle, notamment en organisant des ateliers de création au pochoir.

Á ce jour, Jinks Kunst a réalisé plusieurs centaines de pochoirs et de peintures, détourné avec humour plus de mille panneaux de signalisation dans 28 pays, customisé des dizaines de planches de skateboards et des disques vinyles et réalisé un portrait de Serge Gainsbourg à l’aide de 23.000 filtres de cigarettes.

En 2021, Jinks Kunst fait partie des 76 artistes sélectionnés parmi 2300 candidats pour participer au Prix du graffiti et du Street Art 2021 de Paris.